Topo Falaises de Corse

Le Forum des utilisateurs du Topo Falaises de Corse

Vous n'êtes pas identifié.

#1 23-09-2013 09:41:30

Anto
Nouveau membre
Date d'inscription: 12-02-2013
Messages: 7

to spit or not to spit, that is the question.

Bonjour,
Je sais que c’est un sujet polémique mais c’est aussi le rôle des forums il me semble :

Savez-vous pourquoi la voie des paras a été équipée ??? Et savez-vous si elle a été déséquipée ?

Enfin, en lisant le topo sur Bavella de Fenouil et Quilici il est écrit à propos de l’éperon ouest de punta Caleta :

" A l’origine elle a été équipée en spits par J.P.Quilici dans un but professionnel : initier les cordées à l’autonomie en tête dans des voies de plusieurs longueurs. Déséquipée inutilement et  sans préavis en 2008, il est désormais nécessaire d’emmener un petit jeu de friends et des anneaux. Le guide J.P. Quilici se demande toujours pourquoi cette volonté de détruire."

N’est ce pas justement en plantant des spits dans cette voie facile, ouverte sur coinceurs (par des inconnus) que l’on détruit quelque chose ?
Je trouve que c’est contradictoire de dire qu’elle a été équipée pour initier à l’autonomie alors que c’est justement de voie en TA que l’on a besoin pour s’initier à l’autonomie. Surtout que des jolies voies faciles sans spits, c’est super rare et donc précieux alors il faut les préserver.

Hors ligne

 

#2 25-09-2013 20:22:45

LucasD
Nouveau membre
Date d'inscription: 18-08-2013
Messages: 9

Re: to spit or not to spit, that is the question.

Je ne connais pas l'histoire de la voie (ouverte quand ? fréquentation avant l'équipement ? après ?...) et puis vu ce que Bavella doit à JPQ c'est quand même pas facile de critiquer... donc  mon message sera d'ordre assez général.

La polémique sur le sujet à l'air en tout cas assez redondante sur le forum... (a propos des Larmes entre autre, mais pas que, tu peux aller fouiller il y a de quoi lire...).
Il est évident qu'équipé (même partiellement) des voies ouverte en TA (sans l'accord des ouvreurs) ou équipé des voies trop près de voies TA ça pose vraiment problème et c'est apparemment déjà arrivé quelques fois...
Personnellement pour Bavella je pense qu'il y a suffisamment de secteurs avec voies équipées (et suffisamment de place pour y équiper encore) et que les "grandes" parois vierges d'équipement doivent le rester (ça n’empêche pas de mettre un spit quand c'est nécessaire...).
Je ne pense pas que l'avenir soit dans le tout spit (même si je peux me tromper), Bavella offre encore d'incroyables possibilités en TA, (même à distance raisonnable de la route), ce serait dommage de couvrir toutes ces belles lignes de spits...

J’espère notamment quand étant allé cet été ouvrir deux TA dans les aiguilles nord des Ferriates je n'y verrai jamais de lignes de spits...

Aux équipeurs  de bien se renseigner et au moins de garder leur distance avec les TA existants (où dans le cas contraire avoir l'accord des ouvreurs).
Aux équipeurs aussi d'ouvrir des voies rationnelles, les grimpeurs capable d'aller faire 23 longueurs à 4h de la route et qui veulent du "tout spité" c'est un  publique extrêmement restreint...

Hors ligne

 

#3 25-09-2013 21:18:19

Thierry
Administrateur
Date d'inscription: 26-05-2007
Messages: 221

Re: to spit or not to spit, that is the question.

salut lucas,
je crois qu'on est d'accord sur toute la ligne
c'est un sujet dont on cause en effet sur le forum, mais je crois que c'est pour "la bonne cause"
en effet, comparativement à un grand nombre de sites sur le continent, la Corse est encore un peu préservée de ce type de démarche (rééquiper des voies historiques ou équiper sur spits à coté de voies TA existantes)
et donc, le fait d'en parler permet une certaine prise de conscience à mon avis.
concernant la voie des paras pour ne citer qu'elle, je pense que c'est quand même vraiment dommage, ceux qui veulent accéder au sommet du capu tafunatu peuvent le faire par la voie normale s'ils n'ont pas l'expérience ou le matos nécessaire pour grimper en TA
reste juste un "détail", il faut que les ouvreurs de voies en TA les fassent connaître pour éviter toute mauvaise surprise (ce que tu as fait par exemple et c'est très bien).
au plaisir de se croiser un jour dans nos belles montagnes

thierry

Hors ligne

 

#4 27-09-2013 13:59:38

Anto
Nouveau membre
Date d'inscription: 12-02-2013
Messages: 7

Re: to spit or not to spit, that is the question.

Bonjour Lucas,
Mon but n'était pas de critiquer JP Quilici mais plutôt de dire que je trouvais dommage d'équiper les quelques très rares jolies voies facile en pur TA.
D'ailleurs en lisant les derniers compte rendus dans Camp to camp de la voie de Punta Caletta : cliquez là, ça a été rééquipé avec en plus des anneaux posés à demeure. Je trouve ça vraiment dommage et je ne comprends pas du tout l'intérêt.

Je suis d'accord avec toi pour le potentiel encore important de Bavella, mais en voies faciles et belles je ne crois pas qu'il soit si important.

Hors ligne

 

#5 05-10-2013 22:17:36

Pierre Pietri
Membre
Date d'inscription: 05-07-2008
Messages: 11

Re: to spit or not to spit, that is the question.

Bonsoir , la voie des paras a été équipée entièrement , apparemment par la légion pour faire passer en sécurité une escouade de militaires en armes : 4 spits dans le dièdre de départ , des spits dans du 2 couché au dessus : choquant ! Je suis passé avec un client dans une ligne plus à gauche , la voie ainsi équipée n'a pas de raison d'être , mais qui n' a pas remarqué les spits tout le long de la voie normale ? y compris dans des endroits où on marche ..dessus presque . Qui a le droit de s'approprier ainsi les voies originelles de la montagne corse ? Va-t-on devoir faire des commandos permanents de déséquipement ?

Hors ligne

 

#6 08-10-2013 16:31:33

jfA
Membre
Date d'inscription: 18-12-2007
Messages: 63

Re: to spit or not to spit, that is the question.

Bonjour à tous,
En ce qui me concerne, je suis tout fait partisan (et prés à m’y investir) dans le déséquipement des « aberrations » citées plus haut. Ainsi que de certains autres itinéraires inutilement équipés lors de leur ouverture.

Le fait de faire connaitre les voies TA (vieille ou récente) permet de faire valoir le style d’ouverture sur une paroi, de le mettre en valeur et ainsi de protéger ces itinéraires.
Certaines personnes ferraient mieux soit de rester dans le rocher compact et "improtégable", soit de faire du bénévolat pour l’entretien des barrages EDF ou pour une quelconque structure de travaux accros.
Il faut qu’il reste des endroits sauvages, difficiles à atteindre, des voies dans lesquelles il faut s’investir pour les mener à bien, des projets au long court, des voies ou l’on peut buter et d’autres que l’archi majorité des grimpeurs ne pourra jamais gravir.

Jeff

Hors ligne

 

#7 21-10-2013 16:39:11

LucasD
Nouveau membre
Date d'inscription: 18-08-2013
Messages: 9

Re: to spit or not to spit, that is the question.

Hors ligne

 

#8 21-10-2013 17:00:12

jfA
Membre
Date d'inscription: 18-12-2007
Messages: 63

Re: to spit or not to spit, that is the question.

J'adore!
Par contre si on se met a déséquiper les fissures qui peuvent se parcourir en Trad dans notre petite ile et bien il va falloir embaucher de la main d'œuvre..., un jour peut être?

Alors on commence quand le recensement?

Hors ligne

 

#9 21-10-2013 19:56:15

LucasD
Nouveau membre
Date d'inscription: 18-08-2013
Messages: 9

Re: to spit or not to spit, that is the question.

Le recensement des déséquipeurs volontaires ? ou des fissures à déséquiper ? :-)

Je ne sais pas si il faut se lancer dans une grande campagne de déséquipement (en tout cas ce n'est pas à cela que je pensais en postant ce lien).
J'ai posté ce lien pour montrer que la discussion "to spit or not to spit ?" est internationale, que les grands grimpeurs sont de fervents défenseur de la virginité spitale des fissures granitique (et de tout ce qui se protège sans spits d’ailleurs) et que ces mêmes grimpeurs ne seront aucunement choqués par une défense agressive du potentiel Corse en la matière.

L'heure est aujourd'hui aux ouvertures avec équipement minimum (je pense notamment à la bande de belges qui "jam" les big wall du Groenland à la Chine en passant par le Venezuela, qui en fait des films et qui montre bien sa honte lorsque planter ne serai-ce qu'un spit est inévitable).

Hors ligne

 

#10 21-10-2013 20:13:19

Yoann
Membre
Date d'inscription: 18-06-2013
Messages: 12

Re: to spit or not to spit, that is the question.

jfA a écrit:

J'adore!
Par contre si on se met a déséquiper les fissures qui peuvent se parcourir en Trad dans notre petite ile et bien il va falloir embaucher de la main d'œuvre..., un jour peut être?

Alors on commence quand le recensement?

Il doit bien y avoir 2/3 partant dans le sud si besoin wink

Hors ligne

 

#11 23-10-2013 16:28:01

bertrand
Membre
Date d'inscription: 29-09-2010
Messages: 30

Re: to spit or not to spit, that is the question.

Salut à tous,
Je ne me prononcerai pas sur le déséquipement des fissures équipées lors de l’ouverture mais pour virer les spits qui apparaissent après coup d’on ne sait où, je serai des vôtres (si vous attendez jusqu’en juin 2014).
Les deux voies citées plus haut (Punta Caletta et Voie des Paras) me tiennent particulièrement à cœur car elles sont dans le topo de Grandes Voies et ont été sélectionnées justement pour faire parti des rares voies faciles et belles en TA comme le soulignait Anto.
Je crains que d’ici peu il ne vienne à l’idée de quelqu’un de re-baliser la Finch (Certains ne le savent peut être pas mais la Finch était entièrement balisé de points rouges dont on voit encore quelques restes)
Encore que, si on balisait toutes les voies en TA ça nous éviterai bien des descriptions fastidieuses dans le topo de grandes voies. Et à la place on pourrait mettre un peu plus de photos de grimpe.

Dernière modification par bertrand (23-10-2013 19:12:46)

Hors ligne

 

#12 23-10-2013 21:14:42

Thierry
Administrateur
Date d'inscription: 26-05-2007
Messages: 221

Re: to spit or not to spit, that is the question.

Bertrand, le roi de la provoc' !

c'est du propre ça ;-)

Hors ligne

 

#13 04-11-2013 08:32:03

jfA
Membre
Date d'inscription: 18-12-2007
Messages: 63

Re: to spit or not to spit, that is the question.

Pour répondre à Lucas, je pensais plus aux fissures à déséquiper qu'aux volontaires pour cela; après s'ils se manifestent!

Personnellement ce que je veux faire passer c'est qu'il faut de tout, pour tout le monde et ceci donc en respectant les terrains de jeu de chacun.
La nature ayant choisi pour nous de ce qui était protégeable ou pas...

Vu que l'on est pas là pour discuter sur "un" spit en + ou en - dans une voie, l'intégrisme n'a jamais rien de bon, je pense qu'il faut des voies équipées, des voies mixtes, des voies TA avec relais en place, des voies pur TA et ceci  tout en respectant une logique de terrain.
Si dans une voie ou il y a 4 longueurs totalement improtégeables et 2 longueurs protégeables, pourquoi pas tout équiper ou laisser quelques protections à placer?
Par contre si une voies se protège dans sa majorité voir sa totalité pourquoi y mettre des spits; ce type de terrain devient de plus en plus rare à l'échelle européenne!

Quant a la possibilité de protection, il faut à mon avis la voir avec les moyens et les mentalités actuelles:

- ça ne sert a rien de mettre un spit quand la protection est plus petite qu'un 0.3 ou quelle est plus grosse qu'un 3 ou un 4 (les n°5, n°6  et les "Bigbros" existent depuis quelques temps), ça ne sert a rien de mettre un spit quand il y a une lunule énorme à 30cm de celle-ci (certains se reconnaitront peut -être?).
Les protections amovibles sont faites pour enrayer les chutes, (même s'il vaut mieux éviter de tomber dessus), c'est le but dans lequel elles ont été créées et continue à être fabriquées. Si on a une appréhension sur le matériel ou ses capacités à bien le poser, pourquoi ne pas repasser par la case "apprentissage" (ceci n'est pas forcément négatif), "remise en question". Personnellement, je n'exclue absolument pas de repasser par cette case suivant mon évolution dans la pratique!

- de nos jours, on peut aisément "s'informer" sur ce qui s'est fait (il y a parfois bien longtemps) et ce qui se fait actuellement dans d'autres pays (certes parfois assez extrémiste), la Tchéquie, la Jordanie, le Royaume -Uni, les US.... (cf. le commentaire de Lucas sur les "belges").
En corse comme ailleurs certains itinéraires ont été spité en leur temps, faute de matériel adéquate à la protection (quelques fissures larges notamment), alors qu'ils sont tout à fait protégeable à l'heure actuelle.
Ce n'est pas parce que selon les us et coutumes "français" des années 1990/2000, on équipait un maximum à demeure (cf. le massif du Mont Blanc), qu'il faut continuer ad vitam aeternam.
Il est vrai que ces voies "toutes spitées" ont permis l'évolution de l'escalade et la prolifération des grimpeurs, un grand merci à certains ouvreurs. Mais l'escalade "Traditionnelle" a des charmes bien "différents". Le "Trad" permet un retour aux sources, un respect de la montagne, un développement des sens: réflexion sur l'itinéraire, liberté quant à celui-ci, autonomie, maitrise de soi....

Pourquoi ne pas tirer des leçons de ce qui a été fait ailleurs pour protéger cette belle montagne insulaire, préserver un tant soi peu de sa nature sauvage...

Hors ligne

 

#14 11-11-2014 14:55:47

bertrand
Membre
Date d'inscription: 29-09-2010
Messages: 30

Re: to spit or not to spit, that is the question.

Au fait, il n'y a plus de spits dans la voie des paras ni dans la voie normale du Tafunatu d'ailleurs.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2008 PunBB